Association des Saint Cyriens dans la Vie Civile
S'entraider pour réussir
Association des Saint Cyriens dans la Vie Civile
S'entraider pour réussir
Accueil

Le déroulement d'un entretien de recrutement

Cette fiche décrit le déroulement d’un entretien en 5 étapes classiques. Elle récapitule les principales questions « classiques » généralement posées.

I/ LE DEROULEMENT GENERAL D’UN ENTRETIEN

11/ Votre arrivée
Arrivez avec un peu d'avance (2 à 5 minutes) à l’accueil de l'entreprise en vous présentant à l'accueil, et en précisant que vous avez rendez-vous avec... Conservez sur vous le numéro de téléphone et le nom de la personne que vous allez rencontrer pour le prévenir par téléphone en cas d’impondérable.

12/ L'entretien démarre : vous vous présentez.
Le recruteur prend la parole. Souvent, il se présente en 1 minute pour que vous sachiez à qui vous avez affaire. Puis il vous donne généralement la parole, dans un premier temps pour vous présenter : c’est le moment d’exposer ce que vous avez préparé avec tant de soin. Prévoyez 10 à 15 minutes.

13/ Le recruteur pose ensuite des questions.
(Voir chapitre ci-dessous)
Le recruteur souhaite généralement obtenir des précisions sur vous-même et votre parcours, notamment votre expérience, votre projet professionnel, les raisons de votre candidature, celles de votre départ de l’armée, etc. Il peut vous poser des questions précises sur une mission en particulier (responsabilités, résultats obtenus...).
Le recruteur peut souhaiter vous poser des questions plus personnelles sur votre personnalité, vos motivations, vos précédentes expériences, vos prétentions salariales, le déroulement de votre recherche d'emploi (avez-vous d'autres pistes ? Si oui, où...). Vous n’êtes jamais obligé de répondre à une question personnelle. Ayez cependant du discernement. Pour des questions sans grande importance (âge, situation familiale, etc.), jouez le jeu. Pour des questions plus délicates (d’autres pistes ?) répondez de manière très évasive (oui, bien sûr mais rien de concret.) Et s’il insistait expliquez que vous ne souhaitez pas approfondir cette question.

14/ Le recruteur présente le poste et l'entreprise
Il précise les aptitudes et compétences nécessaires au poste, ses missions spécifiques, les attentes (objectifs) de ce poste, le secteur d'activité, l'entreprise en elle-même (organisation, culture d'entreprise, valeurs). Écoutez-le et prenez des notes (montrant ainsi votre intérêt pour l’emploi proposé !).

15/ A vous de poser les questions !
C’est le moment de poser vos questions afin de ne laisser aucune zone d'ombre : responsabilités, effectifs, hiérarchie, concurrents, organisation de l'entreprise... Votre interlocuteur lui-même serait surpris que vous ne soyez pas interactif sur ce sujet.
Concernant le salaire, reportez-vous à la fiche sur ce thème. N’abordez pas de vous-même cette question. Laissez votre interlocuteur venir sur ce sujet. Et lorsque le sujet de la rémunération est posée, ne vous dérobez pas !
Évitez les questions sans intérêt comme « les vacances, donnez-vous des tickets restaurants » ou « quel est le prix du café à la machine à café? » vous décrédibiliseriez votre candidature.
L'ordre de ces étapes n'est pas obligatoire, l'entretien d'embauche peut par exemple commencer par une présentation de l'entreprise et du poste par le recruteur.

II/ 9 QUESTIONS « PIÈGES », DU GRAND CLASSIQUE !

Voici 9 questions qui pourront vous aider à préparer votre entretien : restez honnête et simple. Ne mentez jamais. Regardez votre interlocuteur « dans les yeux.»

21/ Parlez-moi de vous...
Variante : Comment vos amis ou collègues vous décriraient-ils ?
Le recruteur cherche à vous connaître, à analyser la façon dont vous allez vous exprimer (clarté, concision, qualité de l'information), mais aussi à vous mettre à l'aise en vous laissant la parole.

22/ Pouvez-vous me parler d'une expérience professionnelle ?
Variantes : Quelles sortes de risques avez-vous été amené à prendre dans votre vie ? Aviez-vous des responsabilités ? Si oui, lesquelles ? Décrivez-moi une expérience professionnelle pendant laquelle vous avez du surpasser des problèmes ou des obstacles ? Comment avez-vous pu résoudre ces problèmes ?
Le recruteur cherche à savoir à quels types de défis vous avez été confronté, votre débrouillardise et la façon de prendre un problème. Choisissez une expérience qui a de préférence un lien avec le poste visé et pour laquelle vous avez eu un rôle important. Attention de bien expliquer le contexte de la mission, votre rôle, les résultats obtenus.

23/ Pourquoi avez-vous choisi à 20 ans le métier militaire ? Et pourquoi le quittez-vous aujourd’hui ? Regrettez-vous ce choix ?
Le recruteur souhaite comprendre vos choix et, par conséquent, vos moteurs, ce qui vous a passionné. Il peut également vérifier comment vous assumez vos choix : montrez-vous sûr de vous ! Ne dénigrez jamais vos employeurs ni vos hiérarchies passés ! Au contraire, montrez votre plaisir et votre fierté d’avoir travaillé au sein d’une communauté exceptionnelle et comment vos acquis vont pouvoir servir la communauté que vous souhaitez rejoindre !

24/ Aimez-vous le travail en équipe ?
Variante : Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?
En entreprise le travail en équipe est quasi obligatoire : le recruteur veut savoir si vous allez bien vous intégrer dans l'équipe. Montrez que vous aimez et que vous avez constamment pratiqué le travail en équipe et que vous appréciez de travailler avec différentes personnalités.

25/ Savez-vous dire « non » ?
Variante : Acceptez-vous facilement les ordres ? Résistez-vous au stress ?
Le recruteur veut connaître votre capacité de prise de décision, savez-vous exprimer votre décision même si la personne en face de vous ne va pas l'apprécier. Donnez des exemples professionnels. Respect de la discipline ne veut pas dire « béni oui-oui ! ». Montrez également votre capacité à gérer des situations stressantes auxquelles vous avez forcément été confronté. C’est un point clé, de nature à emporter l’adhésion de votre interlocuteur malgré, par exemple d’inévitables lacunes « techniques ». En évoquant ce sujet, vous créez de la confiance !

26/ Quels sont vos points faibles ? (Quels sont vos points forts ?)
III6Variantes : Définissez-vous en 6 adjectifs (positifs et négatifs) ? Définissez vos principales qualités et vos principales faiblesses ? Que nous apportez-vous qui fasse la différence avec les autres candidats ?
Attention !! Question très fréquemment posée (un grand classique en entretien d'embauche) ! Montrez que vous avez suffisamment de recul sur vous-même pour discerner vos défauts et vos axes d'améliorations. Le recruteur cherche à connaître les risques qu'il prend en vous embauchant : décrivez vos défauts, (chacun a les siens) et évoquez les mesures prises pour les corriger. Préparez cette question à l’avance pour ne pas être décontenancé.

27/ Pouvez-vous donner des exemples concrets et précis de ce que vous expliquez ?
Le recruteur souhaite avoir des exemples précis pour ne pas se contenter de vos déclarations et pour vérifier vos idées. Il peut vous demander des chiffres clés pour comprendre l'ampleur d'un succès évoqué. Les chiffres précis crédibilisent une expérience exposée.

28/ Quelles sont vos perspectives professionnelles à court, moyen et long terme ?
Variante : comment vous voyez vous dans 5 ans, dans 10 ans ?
C'est une question piège car il faut être à la fois ambitieux, réaliste, humble, et surtout cohérent dans votre discours face à l'emploi que vous visez le jour de l'entretien ! Le recruteur va analyser dans votre réponse : existe-t-il un risque de vous voir partir au bout de 6 mois une fois en poste ?... ce qu'il ne souhaite pas évidemment. La durée moyenne d’un cadre dans un poste est rarement inférieure à 4/5 ans (sauf cas particulier bien entendu.)

29/ Que faites-vous pendant vos loisirs ? Quelles sont vos passions ?
Le recruteur peut avoir l'air de détendre l'atmosphère, mais attention il continue à vous analyser et cherche à comprendre la cohérence entre votre personnalité et votre parcours professionnel. Restez toujours professionnel ! Ne pas détailler des passions trop intimes ou difficiles à expliquer (l'élevage de grenouilles, les collections de timbres) : l'idée est de donner toujours une image positive et dynamique de vous-même. Si vous présentez des compétences managériales ou une orientation vers l’humain, montrez des loisirs tournés vers l’équipe et l’entourage (management d’une équipe sportive, d’une association etc.).

CONCLUSION

On pourrait multiplier les questions pièges, cela n’a pas d’intérêt. Le plus important durant l’entretien c’est d’être naturel. Or, être naturel et crédible suppose un véritable travail en amont. Apprendre à parler de soi ne s’improvise pas. Alors entraînez-vous.
D’un autre côté, vous avez de la chance, car tout le monde aime parler de soi, de ses désirs, de ses passions, de ses réussites, etc. et on va vous en donner l’occasion.
L’entretien sera réussi si vous alliez le plaisir de parler de vous à une préparation minutieuse, vous permettant d’anticiper en permanence les sujets qui vont suivre. Tel un musicien qui joue un concerto, vous exprimerez avec talent le premier mouvement tout en préparant mentalement le mouvement suivant. Salut l’artiste !
Bonne préparation.

Calendrier

◄◄
►►
octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2

ASCVIC
Assemblée Générale 2020 [cliquer pour plus d'informations]
Actifs : 65 €
Date : 2 octobre 2020
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23

Partenaires
Actifs : 65 €
23 octobre 2020
Date : 23 octobre 2020
24
25
26
27
28
29
30
31

Compteur de visites

Aujourd'hui48
Hier120
Semaine en cours494
Mois en cours3929
Année en cours62166
Années précédentes114909
Total177075
Statistiques

Quelques images

 
Copyright © 2017-02-25 ASCVIC | TARDUS v7.1